«Sans une bonne prise en charge, les personnes âgées risquent de souffrir de solitude, d’isolement et de négligence»

Avec le vieillissement de la population, la demande de prise en charge au troisième âge est en constante augmentation.

Dans le même temps, cependant, le temps à disposition des familles et leurs ressources personnelles pour s’occuper de leurs parents âgés diminuent. C’est ce qu’explique Carlo Knöpfel, professeur de politique sociale et de travail social à la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse (FHNW). L’expert clarifie également pourquoi la prise en charge des personnes âgées est aussi une tâche de l’Etat et comment elle pourrait être financée à l’avenir – et il montre l’impact que peut avoir la pandémie de COVID-19 sur le sujet.

Voici le texte du Magazine: