Les experts soutiennent la vérification de la médication dans les hôpitaux

Plus un patient a besoin de médicaments, plus il lui est difficile, ainsi qu’à ses proches et à l’équipe soignante, de garder une vue d’ensemble et d’éviter les erreurs. 

Les transitions entre les différents secteurs de prise en charge représentent notamment un risque important – du médecin de famille au spécialiste, de la maison à l’hôpital ou de l’hôpital à la clinique de rééducation ou à l’EMS. Les vérifications effectuées lors de ces interfaces contribuent à réduire les erreurs de prescription, de posologie, d’administration et de prise.

À la sortie de l’hôpital, les patients, médecins de famille et autres responsables du suivi médical reçoivent toutes les informations relatives à la médication de manière à limiter les interactions négatives et les effets indésirables.

Pour la mise en place de ces vérifications de la médication, le soutien actif de la direction des hôpitaux et des cliniques ainsi que la mise à disposition de personnel en suffisance sont primordiaux. Il faut s’appuyer sur des approches novatrices, comme l’interprofessionalité, l’implication des patients et de leurs proches ainsi que sur des structures informatiques efficaces, comme le dossier électronique du patient.

Pour que cette importante mesure de sécurité devienne désormais une réalité dans toute la Suisse, Sécurité des patients Suisse publie une déclaration.

retour