Pour renforcer les soins infirmiers

L’initiative populaire fédérale « Pour des soins infirmiers forts » veut amender la Constitution par un article sur les soins infirmiers. Les associations faîtières nationales Aide et soins à domicile Suisse, Curaviva Suisse et H+ et jugent cet article constitutionnel inapproprié pour renforcer les soins infirmiers et promouvoir réellement les professions de la santé. Elles s’engagent pour une réglementation au niveau législatif et par là même pour l’élaboration d’un contre-projet indirect.

L’initiative sur les soins infirmiers vise, par un nouvel article constitutionnel, à augmenter les compétences et l’attrait de la profession. Les associations faîtières nationales Aide et soins à domicile Suisse, Curaviva Suisse et H+ Les hôpitaux de Suisse s’engagent depuis plusieurs années de manière intensive, à tous les niveaux, pour une revalorisation des soins, pour des conditions de formation et de travail tournées vers l’avenir et contre la pénurie de personnel de santé qualifié. Ces trois organisations de branche soutiennent explicitement l’une des requêtes de l’initiative sur les soins infirmiers, à savoir que les infirmières et infirmiers diplômés puissent délivrer de manière autonome certains types de soins tout en assumant la responsabilité et puissent les facturer en conséquence. Cela réduirait les charges administratives et augmenterait l’efficience du système de santé.

Si l’on veut appliquer rapidement et efficacement cette requête du personnel soignant, l’ancrage d’une catégorie professionnelle particulière dans la Constitution ne représente toutefois pas la bonne façon de faire.

Lisez les arguments contre l’initiative sur les soins infirmiers dans le communiqué de presse.

retour