La statistique de l’aide et des soins à domicile 2014

l’Aide et soins à domicile à but non lucratif reste clairement le leader du marché: Plus de collaborateurs et collaboratrices soignent et encadrent davantage de patients.

Voici les chiffres principaux concernant l’Aide et soins à domicile à but non lucratif provenant de la statistique de l’aide et des soins à domicile 2014 (les chiffres de comparaison datant de 2013 sont entre parenthèses):

•    L’Aide et soins à domicile à but non lucratif reste clairement le leader du marché avec plus de 80% des parts du marché, soit 83% pour l’ensemble des clients et 79% des heures effectuées.

•    Plus de collaborateurs et collaboratrices, soit 34‘494 (33‘545), ont soigné et soutenu au total davantage de patients, soit 222‘623 (219‘455).

•    Le nombre des organisations d’aide et de soins à domicile (services locaux sur place) a continué de baisser. Selon les nouveaux chiffres, il s’élève à 557 (579). Cette diminution s’explique par des fusions. Les organisations d’aide et de soins à domicile doivent être d’une certaine dimension afin de pouvoir offrir  des prestations spécialisées,  la demande ne cessant d’augmenter (par ex. soins en psychiatrie, soins palliatifs, services de nuit). Elles s’associent également de plus en plus afin de pouvoir exploiter les synergies et augmenter encore leur efficience.

•    Dans l’Aide et soins à domicile à but non lucratif, le nombre d’heures par patient et par année est deux fois moins élevé pour les soins de longue durée (55) que dans les organisations à but commercial (105). Dans le domaine de l’aide au ménage et de l’accompagnement social, il est même trois fois moins élevé, soit 39 heures contre 142. Cela s’explique parce que l’Aide et soins à domicile assume également des interventions de courte durée (en raison de son obligation de prise en charge) qui ne sont pas rentables pour l’Aide et soins à domicile à but commercial. En outre, l’Aide et soins à domicile à but non lucratif ne couvre que ce qui est nécessaire et ne peut pas fournir des prestations de luxe avec des subventions.

•    Dans l’ensemble, les dépenses totales de 1,7 milliards ont légèrement augmenté (1,6 milliards).

•    Les coûts des services d’aide et de soins à domicile (tous les fournisseurs de prestations, total 2 milliards de francs) sont presque cinq fois plus bas que ceux des établissements médico-sociaux (voir le communiqué de presse de l’OFS).

•    Le nombre de personnes âgées de 80 ans et plus, qui ont bénéficié de prestations des services d’aide et de soins à domicile (tous les fournisseurs de prestations), a moins fortement augmenté (+1,4%) que le nombre d’heures de soins (+6,7%). C’est un indice que les services d’aide et de soins à domicile sont confrontés à des cas plus complexes (voir le communiqué de presse de l’OFS).

La statistique de l’aide et des soins à domicile 2014 : chiffres et commentaries par l'OFS.

retour